Combien coûte un Bilan de Compétences ?

Les tarifs d’un bilan de compétences varient selon les cabinets, les modalités d’accompagnement, la localisation du cabinet, les outils utilisés, le nombre d’heures totales et le nombre d’heures en face à face,…

La situation du bénéficiaire du bilan et de son mode de financement est également prise en compte.

En règle générale, le coût d’un bilan de compétences d’une moyenne de 16h de face à face est compris entre 1400 et 2200 euros.

Comment financer mon Bilan de Compétences ?

Les possibilités de financements sont multiples et dépendent de la situation de chaque bénéficiaire.

Tous les salariés du secteur privé et les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’un bilan de compétences.

Financement via le Compte Personnel de Formation CPF:

Salariés (CDD/CDI/Intérim) – Fonctionnaires – Travailleurs indépendants – Demandeurs d’emploi

  • Le CPF vous permet d’acquérir des droits à la formation de manière annuelle afin de pouvoir financer librement des formations inscrites sur le site moncompteformation.gouv.fr
  • Si ce n’est pas encore fait vous devez créer votre Compte Personnel de Formation.
  • Votre compte est alimenté de 500 €  à 800 € par an pour une durée de travail supérieure ou égale à un mi-temps ( en dessous, le calcul des droits est effectué au prorata du temps de travail)  avec un plafond de 5000  à 8000 €.
  • Le CPF permet notamment de financer des actions de Bilan de Compétences et des Accompagnement à la VAE.
  • Les fonds dont vous disposez sur votre CPF vous sont personnels. Ils sont mobilisables sans accord de l’employeur si l’action de formation à lieu hors temps de travail.
Financement de l’Entreprise :
Salariés + travailleurs indépendants

Le bilan de compétences doit alors figurer dans le Plan de développement des compétences de l’entreprise. (Prise en charge OPCO ou fonds propres)

Financement Pôle-emploi:
Demandeurs d’emploi 

Il faut alors effectuer une demande auprès de son référent Pôle-Emploi, APEC ou CAP Emploi.

retrouvez OSELY RH sur le site labonneformation.pole-emploi.fr

Financement sur fonds propres:
Particuliers

Toute personne souhaitant bénéficier d’un bilan de compétences peut le financer sur ses fonds propres. Dans ce cas des modalités de paiement particulières peuvent être proposées.

Prenez rendez-vous dès maintenant et parlez-en à votre consultant lors du 1er rendez-vous (Gratuit et Sans Engagement).

Quelles démarches pour mon Bilan de Compétences?

Les démarches à réaliser

A- Vous réalisez votre bilan dans le cadre du CPF

1- Vous effectuez votre bilan de compétences Hors temps de travail en utilisant votre CPF 

Vous n’avez pas de démarche particulière vis à vis de votre employeur. Celui-ci n’a pas à être tenu informé de votre projet de bilan de compétences.

2- Vous effectuez votre bilan de compétences en tout ou partie pendant votre temps de travail en utilisant votre CPF: 

Vous devez demander l’accord préalable de l’employeur.

Si vous êtes salarié en CDI: vous devez justifier de minimum 5 années de salariat (consécutives ou non) , dont 12 mois au sein de l’entreprise dans laquelle vous effectuez votre demande.

Si vous êtes salarié en CDD: vous devez justifier de 24 mois de salariat, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

B- Vous réalisez votre bilan de compétences dans le cadre du Plan de Développement des Compétences:

Avant toute chose ce bilan de compétences ne peut pas vous être imposé. Si vous n’en n’êtes pas à l’origine vous devez néanmoins être volontaire dans cette démarche.

Le bilan de compétences fera l’objet d’une convention écrite entre l’employeur, le salarié et l’organisme prestataire du bilan de compétences choisi. Cette convention reprend les informations contractuelles et les obligations légales des parties respectives ( notamment lieux, dates, durée, coût,…).

Vous disposez d’un délai de 10 jours pour signifier votre acceptation en retournant la convention signée.

Attention: L’absence de réponse du salarié à la fin de ce délai vaut refus de conclure la convention. Ce refus ne constitue ni une faute, ni un motif de licenciement.

C- Vous réalisez votre bilan de compétences dans le cadre d’un congé de reclassement:

Dans ce cas les modalités spécifiques sont prévues dans la convention de reclassement.